Rayon : Off
Rayon :
km Set radius for geolocation
Rechercher

L’éthique et la déontologie du psychologue

L’éthique et la déontologie du psychologue
psychologue

Tous les psychologues en exercice, que ce soit en institution ou en libéral, doivent respecter une éthique et une déontologie. Il est très important de rappeler que le psychologue réfère son exercice non pas à l’aveugle d’une rencontre fortuite mais à l’éthique et à la déontologie, qui servent de règles professionnelles et qui protègent du même coup la dimension psychique de l’usager.

Le code de déontologie des psychologues

Si nous reprenons le sens étymologique du terme « éthique », il est question de la morale (du grec êthikos) et de la manière d’être (du grec êthos). L’éthique a pour objet les jugements d’appréciation sur les actes qualifiés de bons ou mauvais.

Ainsi, l’éthique du psychologue se construit comme un ensemble de principes, de valeurs et de conduites morales culturellement déterminées, en tous lieux et dans toutes les situations cliniques rencontrées, ces règles morales régissent la profession et la conduite de ceux qui l’exerce.

La profession de psychologue est porteuse d’idéaux éthiques, déontologiques et professionnels. Le code de déontologie permet de réguler les rapports entre l’exercice professionnel des psychologues et la société. Il encadre les droits et les devoirs des psychologues, les droits de l’usager et les rapports entretenus avec les autres professionnels avec lesquels le psychologue est susceptible de travailler.

Nous vous proposons de citer le préambule du Code de déontologie que nous avons emprunté sur le site du Syndicat National des Psychologues :

Le respect de la personne humaine dans sa dimension psychique est un droit inaliénable. Sa reconnaissance fonde l’action des psychologues.

Le présent Code de Déontologie est destiné à servir de règle professionnelle aux hommes et aux femmes qui ont le titre de psychologue, quels que soient leur mode d’exercice et leur cadre professionnel, y compris leurs activités d’enseignement et de recherche.

Sa finalité est avant tout de protéger le public et les psychologues contre les mésusages de la psychologie et contre l’usage de méthodes et techniques se réclamant abusivement de la psychologie.

Les organisations professionnelles signataires du présent Code s’emploient à le faire connaître et respecter. Elles apportent, dans cette perspective, soutien et assistance à leurs membres. L’adhésion des psychologues à ces organisations implique leur engagement à respecter les dispositions du Code.

Si vous désirez retrouver la version imprimable du Code de déontologie des psychologues, rendez-vous à cette adresse : http://www.codededeontologiedespsychologues.fr

Le respect de la personne

Autrement dit et de manière plus concrète, le psychologue exerce sa profession selon un principe éthique fondamental qui place le respect de l’intégrité psychique de la personne au centre de la rencontre intersubjective. Ce code de déontologie que tous les psychologues doivent se prémunir permet de protéger les personnes contre les charlatans et les dérives qui pourraient être dangereuses.

Si nous rentrons un peu plus dans les articles du code de déontologie des psychologues, le titre I, principe I précise que le psychologue doit référer « son exercice aux principes édictés par les législations nationale, européenne et internationale sur le respect des droits fondamentaux des personnes, et spécialement de leur dignité, de leur liberté et de leur protection ».

Le secret professionnel et le respect de la vie privée des usagers

Le principe I précise également que le psychologue doit s’assurer du consentement libre des personnes qui le consultent. La vie privé des usagers et le contenu des échanges qui s’effectuent pendant les consultations est confidentiel, le secret professionnel doit être préservé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec