Rayon : Off
Rayon :
km Set radius for geolocation
Rechercher

Les phobies

Les phobies
Troubles anxieux

Dans cet article, je vous propose d’expliquer ce qu’est la phobie et d’appréhender comment elle se manifeste chez les personnes souffrant de cette pathologie.

Nous verrons que la phobie peut prendre différentes formes et se déclencher dans des situations variées. Nous reviendrons plus en détail sur la phobie liée au monde médical, ainsi qu’à la phobie sociale.

Qu’est-ce que la phobie ?

En introduction, il est important de rappeler que la phobie est différente de la peur ou de l’anxiété, même si ces phénomènes psychologiques ont des liens entre eux.

En effet, tandis que la peur est éprouvée à la suite d’un danger immédiat permettant à la personne de se préparer et d’agir en conséquence, la phobie est une peur intense et disproportionnée par rapport à la situation rencontrée.

Comment se matérialise une phobie ?

De manière générale, la phobie se caractérise par une peur intense, des sentiments d’extrême anxiété, des attaques de panique et des stratégies d’évitement mis en place pour anticiper une situation désagréable.

Il existe différentes sortes de phobies renvoyant chacune à une appréhension orientée vers un élément présent dans l’environnement, à une situation précise de la vie quotidienne ou à un élément à l’intérieur de soi.

Voici une liste non exhaustive des principales phobies référencées dans les manuels de psychiatrie :

  • Ablutophobie
  • Acrophobie
  • Agoraphobie
  • Anthropophobie
  • Arachnophobie
  • Blemmophobie
  • Cardiophobie
  • Claustrophobie
  • Dysmorphophobie
  • Laxophobie
  • Nécrophobie
  • Phobie sociale
  • Stomatophobie

La phobie d’être malade

Plutôt que de parler de phobie d’être malade, il convient d’utiliser le terme d’hypocondrie pour qualifier la peur irrationnelle d’être malade ou mourant. L’hypocondrie est également appelée angoisse de la santé ou phobie de la santé.

L’hypocondrie c’est quoi ?

La personne hypocondriaque va se concentrer sur son corps, ses sensations internes et externes, ainsi que sur toutes les imperfections corporelles mineures qu’elle relève. Ces manifestations corporelles peuvent susciter des pensées obsédantes qui vont nourrir le doute sur sa bonne santé et conduire la personne à consulter en urgence.

Ainsi, on peut définir l’hypocondrie comme un surinvestissement perceptif avec la conviction irrationnelle qu’une maladie grave s’est déclarée.

Pour soulager l’angoisse d’être touché par une maladie grave, l’hypocondriaque va consulter son médecin et des spécialistes afin d’obtenir un diagnostic complet.

D’autres manifestations en rapport avec le milieu médical sont possibles. Par exemple, certains auteurs ont identifié chez des étudiants de première année de médecine la nosophobie, qui est également une crainte d’avoir contracté une maladie.

Moins connue, il existe la phobie des soins dentaire ou la phobie du dentiste : la stomatophobie. La clinique dentaire à Paris habilitée à recevoir les patients phobiques propose une brève explication sur cette forme de phobie très spécifique.

La phobie sociale

La phobie sociale est un mal-être psychologique impliquant la peur de situations dans lesquelles la personne a le sentiment d’être surveillée et jugée par les autres.

Il peut s’agir d’un état de malaise persistant avec la crainte de faire quelque chose d’inapproprié ou d’agir d’une manière humiliante.

Il existe de nombreuses situations où la personne peut ressentir ce mal-être psychologique, comme par exemple quand il s’agit de prendre la parole en public, lors des repas, en se rendant dans des administrations, dans un cadre professionnel, dans les espaces publics, etc.

Ainsi, la plupart des situations impliquent des interactions sociales, en particulier dans les groupes, les rencontres, les fêtes, les conversations avec des étrangers, les restaurants et tout ce qui pourrait susciter la rencontre fortuite avec une personne extérieure.

Quels sont les symptômes d’une phobie sociale ?

Les symptômes d’une phobie sociale sont nombreux et peuvent être de nature physique et psychologique : 

  • Essoufflement ou sensation d’étouffer
  • Accélération du rythme cardiaque
  • Douleur au ventre, nausée et céphalée
  • Contraction thoracique
  • Malaise et étourdissement
  • Tremblement
  • Sensation de picotement
  • Forte transpiration
  • Sentiment d’irréalité
  • Perte de confiance en soi
  • Honte et culpabilité
  • Sentiment de perdre le contrôle et de devenir fou

Comme nous l’avons précisé ci-dessus, la personne atteinte de phobie sociale craint d’être confrontée à une situation embarrassante ou humiliante à la suite d’un comportement de sa part.

D’autre part, les symptômes d’une phobie peuvent apparaître à tout moment et être incontrôlables, sans que la situation réelle ne présente un danger immédiat.

Ces manifestations peuvent gravement perturber la vie des personnes et parasiter leurs relations sociales et leurs projets professionnels.

Enfin, la phobie sociale, appelée également anxiété sociale, se caractérise par la mise en place de stratégies d’évitement qui vont permettre à la personne de limiter les risques d’exposition à la situation redoutée.

Quel est le traitement envisagé pour une phobie sociale ?

Un psychologue peut aider la personne souffrant de phobie sociale à puiser dans ses ressources internes pour gérer sa peur et son anxiété.

La psychothérapie proposée par le psychologue implique des séances étalées sur plusieurs mois qui vont permettre à la personne de comprendre son fonctionnement psychologique, de trouver l’origine de son mal-être et de reprendre progressivement confiance en soi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec