Rayon : Off
Rayon :
km Set radius for geolocation
Rechercher

Quels sont les effets de la fleur de CBD sur la santé psychologique ?

Quels sont les effets de la fleur de CBD sur la santé psychologique ?
Bien être

Parfois confondue à tort avec le THC, la fleur de CBD était autrefois méconnue du public. Mais, ces dernières années, des études scientifiques ont prouvé que ce produit a de nombreux effets sur la santé et notamment sur certaines affections psychopathologiques telles que la dépression ou les troubles anxieux.

Dans cet article, nous ne souhaitons pas mettre en avant les bienfaits thérapeutiques du CBD, mais seulement vous présenter des études cliniques sur le sujet en étant factuels. A ce titre, nous vous renvoyons à la partie de notre article traitant de la législation française qui encadre le cannabidiol (CBD).

La fleur de CBD peut-elle vaincre la dépression ?

Comme nous l’avons rappelé en introduction, des études (études de 2014 et 2018) ont montré des effets positifs de la fleur de CBD sur des animaux présentant des troubles neuropsychiatriques, notamment sur les récepteurs de la sérotonine présents dans le cerveau. Ce composé actif du cannabis (différent du THC) aurait des effets sur les troubles psychologiques, dont la dépression.

La dépression touche chacun d’entre nous à des niveaux différents, allant de la déprime passagère à un état dépressif majeur. Lorsque la dépression devient trop envahissante et occasionne des problèmes dans ses relations, sur son lieu de travail ou dans sa vie de manière générale, il est important de se faire aider.

Pour cela, il est recommandé de consulter un psychologue. Ce professionnel de la psychologie va aider la personne à opérer des changements significatifs dans sa vie et lui donner les clés pour retrouver un équilibre psychologique adapté. Si nécessaire, une psychothérapie plus ou longue pourra être entamée. Lorsque la dépression s’avère plus difficile à traiter, la personne en souffrance peut suivre un traitement médicamenteux prescrit par son médecin généraliste ou par un psychiatre. De façon générale, les traitements incluent des antidépresseurs. Si ces produits sont appréciés pour leur efficacité, ils ne sont pas sans inconvénient.

fermer

Toutefois, nous attirons votre attention sur le fait que, pour autant, il ne faut pas arrêter les médicaments prescrits, en particulier les antidépresseurs, sans en parler d’abord à votre médecin généraliste ou à votre psychiatre.

En effet, bien que la CBD puisse présenter des effets cliniques intéressants sur la diminution des symptômes dépressifs chez les animaux, le cannabidiol ne guérit pas à lui seul la dépression et ne pourrait palier l’utilisation de traitements pharmaceutiques reconnus. De plus, l’arrêt brutal d’un traitement peut entraîner de graves effets secondaires.

Concernant la commercialisation du CBD, dans certains pays dont la législation est moins stricte comme au Luxembourg, il est possible de consulter certains sites Internet proposant de se familiariser avec le sujet, c’est le cas du site https://www.famous-cbd.fr/17-fleurs-cbd qui apporte certains éléments de réponses sur la variété de fleurs de CBD.

La fleur de CBD peut-elle diminuer l’angoisse ?

Grâce à sa capacité à booster le niveau de sérotonine, la fleur de CBD bénéficie d’un bon profil pharmaceutique pour être utilisée à l’avenir dans le traitement des angoisses. D’ailleurs, de nombreux essais cliniques ont confirmé les effets anti-anxiété du CBD, même si d’autres études sur le sujet doivent être menées.

À noter que le produit est également efficace contre les troubles psychologiques comme les TOC (trouble obsessionnel compulsif) et les phobies sociales.

Au niveau sociologique, qu’en est-t-il pour les consommateurs de CBD ?

Dans les pays où la législation sur le CBD autorise sa consommation, des témoignages rapportent que cette substance psychoactive est consommée et préparée simplement. En fonction du résultat souhaité, les consommateurs expliquent qu’il est possible de consommer les fleurs de CBD par ingestion.

Dans ce cas, ils font infuser l’élément dans de l’huile ou bien il est intégré à certaines recettes. Si cette méthode fournit un effet à plus long terme, son efficacité est considérablement réduite du fait que le produit doit traverser tout le foie avant son entrée dans le sang. À noter que la vaporisation est également une méthode employée pour profiter des effets de la fleur du CBD.

Que disent les études cliniques sur le sujet ?

Comme nous l’avons précisé ci-dessus, les chercheurs ont découvert les nombreux avantages du CBD pour lutter, entre autres, contre la dépression et les angoisses. Mais que disent les études scientifiques sur le sujet ? La plupart montrent que le Cannabidiol (CBD) est un constituant non psychotomimétique du Cannabis sativa et qu’il présente un fort potentiel dans le traitement des affections psychiatriques, y compris dans les utilisations de type antidépresseur et anxiolytique.

En 2014, des chercheurs brésiliens ont publié une étude : Antidepressant-Like and Anxiolytic-Like Effects of Cannabidiol: A Chemical Compound of Cannabis sativa. Leurs objectifs étaient d’observer des animaux mis dans des situations anxiogènes, telles que des épreuves de nage forcée, de labyrinthe ou de situations conflictuelles. Puis, on leur présentait du Cannabidiol CBD.

Plusieurs observations ont été notées, dont la non-activation des neurorécepteurs CB1 et CB2 (récepteurs cannabinoïdes) ainsi que de bonnes interactions entre le CBD et le neurorécepteur 5-HT1A (des récepteurs qui ont un rôle important sur les neurones sérotoninergiques).

Ainsi, les chercheurs concluent que l’administration chronique de CBD n’a pas affecté le fonctionnement cognitif ou la mobilité des animaux observés (comme on peut l’observer avec le THC). Au contraire, les expériences sur les rats présentant des symptômes dépressifs, et à qui on a inoculé du CBD, ont montré une augmentation de la motricité et une amélioration de certains niveaux de BDNF (Brain-Derived Neurotrophic Factor) souvent mis en cause dans le développement de la dépression.

En 2018, des chercheurs ont publié une autre étude confrontant les bienfaits du CBD : Translational Investigation of the Therapeutic Potential of Cannabidiol (CBD): Toward a New Age.

Les résultats sont également encourageants car il a été démontré que le CBD aurait des propriétés anxiolytiques, antipsychotiques et une fonction de protection des neurones.

Les auteurs se sont intéressés à l’usage du Cannabidiol pour des pathologies mentales telles que l’épilepsie, la toxicomanie, la schizophrénie, la phobie sociale, le stress post-traumatique, la dépression ou encore les troubles bipolaires.

Les chercheurs ont conclu que l’utilisation expérimentale du CBD n’a pas eu les mêmes effets que le cannabis récréatif où le Δ9-THC en est le principal élément actif. Il a également été relevé que le CBD augmentait les stratégies d’adaptation devant des situations stressantes ou angoissantes. Au niveau neurologique, le CBD induit une augmentation du nombre de cellules Ki67, BrdU présentes dans l’hippocampe.

Que dit la législation française sur la consommation de CBD ?

 

Pour plus d’informations à ce sujet, n’hésitez pas à consulter le site https://www.drogues.gouv.fr/

 

Pre-sale Questions