Rayon : Off
Rayon :
km Set radius for geolocation
Rechercher

Peut-on utiliser l’huile de CBD pour la neuropathie ?

Peut-on utiliser l’huile de CBD pour la neuropathie ?
Santé

La neuropathie devient de plus en plus fréquente au sein de la population française. Impliquant une douleur intense, ce trouble médical affecte surtout les individus âgés. Pour y remédier, les patients recourent généralement aux médicaments analgésiques, qui non seulement ne leur procurent pas un soulagement complet mais possèdent aussi des effets secondaires.

Mais aujourd’hui, le CBD s’avère un traitement alternatif intéressant. Ce composé du cannabis figure parmi les remèdes naturels les plus prisés pour combattre les problèmes de sommeil ou d’anxiété. A ce sujet, nous avons publié un article pour comprendre les effets cliniques du CBD sur la diminution des symptômes dépressifs chez les animaux.

Sur le plan physiologique, d’autres études confirment également son efficacité dans la gestion de certains types de douleurs. Vous souffrez de neuropathie et vous aimeriez en savoir un peu plus sur cette substance pour la soulager ? Continuez votre lecture.

La neuropathie : c’est quoi en réalité ?

Avant tout, il est essentiel de comprendre ce que c’est que la neuropathie. Encore appelé neuropathie périphérique, il s’agit d’une lésion ou d’un dysfonctionnement d’un ou de l’ensemble des nerfs du système nerveux périphérique, c’est-à-dire des nerfs issus des racines de la moelle épinière et parcourant le corps.

Les dommages à ces nerfs interfèrent avec la communication entre d’autres parties du corps (notamment la peau et les muscles) et le cerveau. Le trouble diminue la sensation dans les jambes et les bras, affecte les mouvements et génère des douleurs. La douleur neuropathique est très vive et impacte négativement la qualité de vie. Elle peut provoquer par exemple des troubles du sommeil, l’anxiété voire une dépression. La neuropathie peut aussi conduire à la paralysie.

La douleur chronique

En effet, la douleur neuropathique est une douleur chronique difficile à traiter selon plusieurs études scientifiques (Zhou H.Y., Zhang H.M., Chen S.R., Pan H.L. 2008. Increased C-fiber nociceptive input potentiates inhibitory glycinergic transmission in the spinal dorsal horn, 2007). Au cours des dernières décennies, la médecine a continuellement cherché de nouveaux analgésiques et de nouvelles stratégies thérapeutiques pour soulager la douleur des malades, mais les résultats n’ont pas été satisfaisants.

Le problème majeur rencontré par les chercheurs réside dans le fait que la majorité des traitements de la douleur chronique produisent des effets secondaires aversifs (Mogil J.S. 2009. Animal models of pain: progress and challenges, 2009 ; Harrison C. 2011. Analgesia: Inhibiting neuropathic pain).

C’est le cas aussi de la marijuana qui est utilisée dans certains pays pour traiter la douleur chronique, mais son utilisation médicale génère elle aussi des effets psychoactifs délétères sur les malades. Mais plusieurs études démontrent aujourd’hui que le cannabinoïde non psychoactif, est un composant qui permet de soulager les douleurs inflammatoires et neuropathiques chroniques chez les animaux (Costa B. 2007. On the pharmacological properties of Delta9-tetrahydrocannabinol THC).

Ainsi, de plus en plus d’études sur le sujet démontrent les effets des cannabinoïdes sur la douleur chronique dans le cadre d’une utilisation médicale ou d’une recherche en laboratoire. Sur Internet et dans certaines enseignes, le CBD est commercialisé et ses vertus thérapeutiques sont régulièrement vantées. Par exemple sur https://cducbd.com, le site présente les effets des cannabinoïdes comme pouvant représenter une nouvelle classe d’agents thérapeutiques pour le traitement de la douleur chronique.

Pour autant, l’utilisation et la commercialisation de CBD à des fins commerciales sont réglementées et inscrites dans le Code de la santé publique. A ce titre, nous invitons le lecteur à consulter la législation propre à son pays, dans cet article vous trouverez en bas de page des informations complémentaires pour la France. 

Comment le CBD peut-il aider à gérer la douleur neuropathique ?

Dans cette section, nous allons explorer le rôle du CBD dans la gestion de la douleur neuropathique. Il faut dire que l’organisme humain est doté d’un système endocannabinoïde qui est responsable du maintien de l’équilibre de l’ensemble du corps et de tous ses systèmes. Ce système contrôle donc la transmission de la douleur nerveuse à plusieurs endroits différents le long de la voie de la douleur.

Ainsi, une fois absorbé dans le sang, plusieurs synthétiques et phytocannabinoïdes, dont le CBD, potentialisent les voies de conduction de glycine (I Gly) présents dans les neurones natifs de la zone tegmentale ventrale, de l’amygdale, de l’hippocampe et de la moelle épinière. les récepteurs de glycine (GlyR ) dans la moelle épinière.

Des recherches menées sur le rôle des cannabinoïdes glycinergiques

Plusieurs études expérimentales menées chez la souris, montrent que la potentialisation cannabinoïde des récepteurs de la glycine (GlyR) génère un effet analgésique important. Par exemple, les chercheurs vont couper un morceau de queue des souris et constater qu’elles ne réagissent pas.

Dans l’étude menée par le chercheur Wei Xiong (Cannabinoids suppress inflammatory and neuropathic pain by targeting α3 glycine receptors, 2012) il a été révélée que les cannabinoïdes glycinergiques permettent la suppression de la douleur pathologique. Cela ouvre la voie à d’autres recherches sur le sujet et notamment sur l’élaboration de nouveaux traitant visant à diminuer fortement la douleur chronique des pathologies impliquant un dysfonctionnement de GlyR.

Cela réduit la transmission des signaux de douleur atteignant le cerveau. Du coup, le patient ressent moins de douleur.

En outre, cette molécule, par son action anti-inflammatoire, empêche les conditions inflammatoires de causer des dommages aux nerfs, ce qui, à nouveau, entraîne une réduction significative de la douleur intense. De la même manière, cela procure un soulagement modéré des problèmes de sommeil et de la détresse psychologique. Le CBD préserve aussi les tissus nerveux des lésions en leur offrant des effets protecteurs.

Quelles sont les voies d’administration du CBD ?

Nous invitons le lecteur à consulter la législation française sur la consommation de CBD. Dans la majorité des recherches étudiées pour la rédaction de cet article, nous avons constaté qu’il était d’usage d’administrer les médicaments à base de cannabinoïdes par pulvérisation sublinguale, car cela contourne le foie et délivre les composants actifs directement dans la circulation sanguine.

En étudiant l’offre sur Internet et dans la plupart des points physiques, le CBD se présente sous plusieurs formes : les fleurs cbc, les cristaux de CBD, les gélules de CBD, les huiles de CBD, l’E.-liquide CBD, etc.

Mais comme rappelé ci-dessus, toutes ces formes ne conviennent pas pour le traitement de la douleur neuropathique. En fait, la méthode indiquée pour soulager ce trouble est l’application transdermique d’huile CBD. Cette dernière, administrée par voie topique, peut amener à une réduction de la douleur et d’autres sensations perturbatrices chez les individus souffrant de la neuropathie périphérique.

Que dit la législation française sur la consommation de CBD ?

Pour plus d’informations à ce sujet, n’hésitez pas à consulter le site https://www.drogues.gouv.fr/

Pre-sale Questions